Historique

Les scouts et quelques copains.

Deux potes scouts qui discutent de leur passion commune des sports américains, voilà comment résumer en quelques mots la création des Black Rickers. Un camp sur le thème des vikings et de vieux gants retrouvés au fond d’une malle plus tard, et les Black Rickers étaient nés sous l’impulsion de Xavier Raymond et Sébastien Engelman. L’histoire débute par des American Sundays, sorte de rendez-vous estival hebdomadaire, et quelques balles échangées sur un terrain vague.

L’histoire aurait pu très vite s’arrêter là, rapidement toutefois, les retrouvailles entre potes laissent place à de véritables entraînements de baseball. Après avoir déjà pratiqué ce sport à Bruxelles, Frédéric Mumenthaler rejoint l’équipe et aide à la mise en place des prémices de la structure actuelle.

Quelques occupations clandestines du terrain de baseball de la St. John’s International School plus tard, les Rickers trouvent peu à peu leur place dans leur région, même s’ils doivent s’exporter pour jouer leurs matches home chez les Phoenix à Louvain-la-Neuve puis chez les Angels à Namur.  Aujourd’hui, plus de dix ans plus tard, ils n’attendent désormais plus que de voir pousser le gazon de leur bientôt véritable terrain.

C’est en 2008 que les Rickers décident pour la première fois d’inscrire une équipe en compétition officielle. Aujourd’hui, les Noirs et Blancs de Braine-le-Château en possèdent quatre de plus et près de 100 membres.

En 2009, à côté de l’équipe masculine, une team de sofbtall est mise sur pied, sous l’impulsion de Sophie Leroy, ancienne joueuse des “Seahorses” de Lasne, qui s’engage comme coach de l’équipe féminine des Rickers.

Alors que les Black Rickers fêteront bientôt leurs 15 ans, l’année 2021 s’annonce déjà comme historique pour le club de l’ouest du Brabant Wallon. Dans quelques semaines, les Rickers pourront en effet frapper leurs premières balles sur leur propre terrain. L’histoire ne fait que commencer.